«Fake trees» ou arbre naturel-infolettre décembre 2016

 

Par André Pettigrew, agr.

 

Pour la version imprimable, cliquer ici

 

Un rappel d’arguments convaincants à l’intention de vos clients

 

Arbres naturels                                                    Arbres artificiels

 

Économique : 

  • En 2015 plus de 280 entreprises au  Québec ont généré des revenus supérieurs à 32 millions. Ces revenus créent des centaines d’emplois et injectent des millions dans l’économie.
  • L’implication de nombreuses entreprises dans certaines régions sont des facteurs dynamisants et structurants de leur MRC.

 

Environnemental :

 

  • Un arbre c’est un purificateur d’air, un capteur de carbone, un protecteur de l’érosion du sol.
  • La plupart des entreprises ont pris le virage vert et adoptent le concept de la lutte intégrée et les normes agroenvironnementales
  • 0,4 hectare de plantation produit de l’oxygène quotidiennement pour 18 personnes. C’est 5 300 kg/hectare de polluants et poussières qui sont captés annuellement.
  • Les sapins cultivés protègent les forêts contre les coupes de sapins en milieu naturel.

 

Recyclage :

 

  • Un arbre naturel a une seconde vie, c’est un élément de décoration extérieure hivernale dans les lieux publics
  • L’arbre est déchiqueté et composté, il devient un paillis ou un amendement et s’intègre au sol après 1 an ou 2.

 

 Économique : 

  • Peu d’argent se retrouve en région. Une simple marge bénéficiaire du détaillant qui vend l’arbre
  • Les profits ne sont pas injectés dans l’économie locale. L’argent se retrouve chez des multinationales, des intermédiaires ou chez des industriels principalement en Chine

 

 

 

Environnemental :

 

  • Aucun produit naturel, mais des composés issus de la pétrochimie et du métal.
  • Certains produits sont allogènes et contiennent des métaux lourds comme le plomb.
  • Les troncs en bois peuvent loger des insectes indésirables au Canada. En 2004, le U.S.D.A a mis en quarantaine des «fake trees» importés de Chine.
  • Une étude en 2008 a démontré que l’arbre artificiel contribue trois fois plus aux changements climatiques et à l’épuisement des ressources que le sapin de Noël cultivé.

Recyclage :

 

  • Des études ont démontré que la vie utile d’un arbre artificiel est de 7-8 ans.
  • Où va-t-il après ce délai? Dans un site d’enfouissement où ça prendra des siècles avant qu’il soit décomposé! À l’incinération, il dégagera des produits toxiques dommageables pour la santé!